Home | BAC/Teze | Biblioteca | Jobs | Referate | Horoscop | Muzica | Dex | Games | Barbie

 

Search!

     

 

Index | Forum | E-mail

   

 Le mot Internet est apparu en France en 1996 et il a fait rapidement fortune dans les medias. Un an apres, une enquete revelait que 70% des 18-24 ans etaient interesses a Internet. Bienvenue sur ScoalaOnline !

 

 
 
 
 
 Meniu rapid  Portalul e-scoala | CAMPUS ASLS | Forum discutii | Premii de excelenta | Europa





 

 

 

Retour à l'index

L’Agriculture


A considérer ses résultats d’ensemble, l’agriculture française colléctionne des réussites : des rendements en forte progression, des productions variées qui en font la première puissance agricole de la CCE. Enfin, le mode de vie paysan s’est amélioré, en se rapprochant de celui des villes : le jeune paysan, refusant la séculaire cohabitation parentale, construit sa maison lorsqu’il fonde un foyer, la dote du confort moderne, fréquente les grandes surfaces, s’informe sur l’actualité.
Et pourtant... Le revenu agricole baisse depuis des années, le monde des campagnes est en crise et doute de son avenir. Cela tient aux diverses dépendences qu’il subit. Dépendences techniques d’abord. Presque tout ce dont a besoin d’exploitation est acheté. Les investissements nécessaires contraignent à l’endettement et le remboursement dépend du niveau des prix de vente.
Dépendence économique avec les progrès de l’économie contractuelle : l’éleveur de veaux, de porcs, de poulets devient un véritable salarié de la ferme, qui lui fournit les produits nécessaires et reprend les animaux élevés. De même la commercialisation de ses produits est fonction des prix de vente decidés par les autorités de Bruxelles et de la situation des marchés internationaux.


1. L’espace agricole

Est loin de se confondre avec le territoire national. Tout inventaire est malheureusement difficile, en raison des imprécisions des enquêtes administratives. S’il est aisé d’éliminer 5 millions d’hectares appartenant au territoire non agricole, celui des montagnes et des marecages, et aussi celui du bâti et des infrastructures collectives, il l’est beaucoup moins pour délimiter le territoire agricole non cultivé. Ce qu’on appelle courramment les friches représentent des surfaces entierèment délaissées par l’homme, domaine des broussailles, des ronces, de la lande, mais aussi des territoires de parcours pour le bétail, très proches des pâtures extensives aménagées. La dépopulation rurale est responsable de cette réduction du terroir agricole : elle a accéleré l’abandon des terres peu fertiles ou difficiles à travailler et des pentes où opéraient autrefois les manouvriers. L’exploitat, resté sur place, a davantage le choix : il concentre les meilleurs champs, délaisse les parcelles exigues ou trop loin de la ferme.
En déplaçant encore les forêts et les étangs, on obtient la Suface agricole utilisée (SAU) qui s’etend sur 31 500 000 ha, soit quelque 60% de la surface cadastrée du territoire national.
Dans l’espace utlisé par le paysan se distinguent trois parties :
• l’espace cultivé (ou AGER, selon le mot latin qui désigne le champ)
• l’espace pastoral (SALTUS)
• l’espace forestier
Distinguer n’est pas séparer : les paysans ont, au cours des âges, utilisé conjointement ces trois espaces, dont les limites respectives ont du rester variées, suivant la densité de l’occupation humaine et l’orientation des activités agro-pastorales.

Au sein de l’ensemble europeén, la France est un des pays dont le caractère rural demeure le plus accusé, son espace rural couvrant 85% du territoire. Il semble très probable que le prochain recensement de la population confirmera la reprise démographique qui récente du monde rural. Il ne s’agit pas contrairement à ce qu’on pourrait penser, d’un phénomène qui n’affecterait que les communes rurales périurbanes : près de la moitié concerne des cantons entièrement ruraux. Il ne s’agit non plus, comme on le dit parfois d’une majorité de personnnes venues passer leur retraite à la campagne, mais bien de nouveaux actifs, avec cependant parmi eux une minorité d’agriculteurs.
Jeunes et retraits. Un peu plus de 5 millions de jeunes vivent dans les campagnes, c’est-à-dire près du quart des jeunes Français, majoritairement issus des familles agricoles et ouvrières. Les gens âgés sont moins nombreux que les jeunes dans le monde rural.

2. Les grandes cultures

La vocation agricole de la France est évidente : elle est servie par l’étendue de la surface cultivable, la diversité de ses sols et la rencontre des domains océanique, mediteranéen et semi-continental.
Quatre productions dominent les exportations françaises :
• les agrocéréales
• les produits laitiers
• le sucre
• le vin
Elles représentent la moitié de la valeur de la production agricole française. Elles compensent aussi pour l’essentiel, les importations.

3. L’élevage

Mais, aviculture, porc : ces trois productions, bien que traditionnelles en France, ont été l’enjeu d’une modernisation considérable de leurs techniques d’élaboration et de leur mode de commercialisation. En outre, l’aviculture et l’élevage porcin sont liés au mais par l’intermédiaire de l’alimentation animale. L’industrie des aliments du bétail occupe la troisième place dans l’agro-alimentaire française (après le lait et la transformation des céréales : orge, blé et surtout mais, grain pauvre en protaine, d’où une croissance parallèle des importations de torteaux de soia). L’utilisation des céréales nationales se trouve elle-même aujourd’hui concurrencée par l’importation de “produits de substitution des céréales” (PSC), parmi lesquelles le manioc, originaire de certains pays du tiers monde à main d’oeuvre bon marché, tient une place importante. Les deux tiers de la production d’aliments du bétail sont destinés aux volailles et aux porcs, ce qui explique que les ventes aient stagnées comme ces productions elles-mêmes.

4. Trois ou quatre types d’agriculture

• les exploitations développées, dont la dimension économique excède 60 ha d’équivalent blé
• les exploitations familiales en voie d’expansion (24 a 60 ha d’équivalent blé)
• les petites exploitations familiales (12 a 24 ha d’équivalent blé)
• les exploitations marginales
A la tête des unités dites “développées” qui se rencontrent surtout en Ile de France, en Picardie et en Champagne, on trouve des chefs plutôt jeunes. A l’opposé, les unités “marginales” particulièrement nombreuses dans le Sud-Est, sont dirigées par des chefs en general âgés, retraites de l’agriculture ou d’un autre secteur d’activité.
La situation de l’agriculture française peut sembler paradoxale. Productive et diversifiée, elle est, de loin, la première en Europe. Cependant, sa part dans la production et l’emploi ne cesse de décliner. L’importance des excédents et l’évolution défavorable des prix pèsent sur l’évolution des revenus agricoles.

Retour à l'index

Coordonator sectiune: Marinela Tane | Asistenti: Dan Radu | Madalina Burtan | Andreea Baranga | Isabela Stefanut
+ Asociatia Studentilor din Facultatea de Limbi Straine

 

Home | BAC/Teze | Biblioteca | Referate | Games | Horoscop | Muzica | Versuri | Limbi straine | DEX

Modele CV | Wallpaper | Download gratuit | JOB & CARIERA | Harti | Bancuri si perle | Jocuri Barbie

Iluzii optice | Romana | Geografie | Chimie | Biologie | Engleza | Psihologie | Economie | Istorie | Chat

 

Joburi Studenti JOB-Studenti.ro

Oportunitati si locuri de munca pentru studenti si tineri profesionisti - afla cele mai noi oferte de job!

Online StudentOnlineStudent.ro

Viata in campus: stiri, burse, cazari, cluburi, baluri ale bobocilor - afla totul despre viata in studentie!

Cariere si modele CVStudentCV.ro

Dezvoltare personala pentru tineri - investeste in tine si invata ponturi pentru succesul tau in cariera!

 

 > Contribuie la proiect - Trimite un articol scris de tine

Gazduit de eXtrem computers | Project Manager: Bogdan Gavrila (C)  

 

Toate Drepturile Rezervate - ScoalaOnline Romania